Le congé maternité est une période de repos légalement proposée à la future maman. Ce congé est composé de deux parties : le congé prénatal, qui est le temps de repos avant la date présumée de l’accouchement, et le congé postnatal, qui a lieu après l’accouchement.

Pour la petite anecdote, le congé maternité existe depuis 109 ans. Avant, les femmes ne s’arrêtaient pas de travailler, ni pendant, ni après leur grossesse.

Comment ça se passe un congé maternité ?

La durée officielle du congé maternité définie par le Code du Travail est de 16 semaines, mais cette période peut varier selon le nombre d’enfants attendus, le nombre d’enfants à charge, ou encore l’évolution de la grossesse. Généralement, le congé prénatal est de 6 semaines, avant la date donnée de l’accouchement. Il est utilisé par les futures mamans pour se reposer, et surveiller sa santé pendant la grossesse. Il reste ensuite 10 semaines pour le congé postnatal. Durant celui-ci, la maman s’occupe de l’enfant et se repose. Toutefois, le congé maternité peut être diminuer. Le Code du Travail impose une période obligatoire de 8 semaines de repos pour la maman, soit 6 semaines minimum après l’accouchement. Donc, la maman ne peut renoncer à son congé maternité.

Selon l’avis des médecins, le congé maternité s’adapte plus ou moins à la santé de la maman et à l’évolution de sa grossesse.

La durée du congé maternité varie

La durée du congé maternité peut être prolongée selon le nombre d’enfants attendus. En effet, si la maman attend des jumeaux, elle a le droit à 34 semaines de congé maternité. Souvent, elles sont réparties en 12 semaines de congé prénatal et 22 semaines de congé postnatal. Aussi, pour les triplés, la durée du congé maternité peut encore être allongée à 46 semaines, soit 24 semaines avant l’accouchement et 22 après.

Un congé pour toutes les mamans

Le congé maternité est accessible à toutes les futures mamans. Quel que soit le contrat de travail, qu’il soit à durée déterminée ou indéterminée, à temps plein ou partiel, les femmes enceintes ont le droit au congé maternité. L’entreprise ne peut refuser le congé de maternité de la maman. Même lors d’une période d’essai, les futures mamans ont le droit au congé maternité. Aucune condition d’ancienneté n’est demandée.

 

Quel congé maternité?

Les démarches pour accéder au congé maternité

Pour bénéficier du congé maternité, il est nécessaire de déclarer sa grossesse à votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie, ainsi qu’à la Caisse d’Allocations Familiales. Cette déclaration se fait par l’envoi d’un imprimé rédigé par le médecin. Elle se fait avant la quatorzième semaine de votre grossesse. Avec ces démarches, vous pourrez bénéficier d’une prise en charge des examens de santé obligatoire, et des prestations de la CAF.

Ensuite, il est important d’informer votre employeur de votre grossesse. Il n’y a pas de délai légal, mais le plus rapidement est le mieux. Cela lui permettra de s’organiser et gérer ses ressources humaines avant votre départ en congé maternité. De plus, vous obtenez une protection absolue contre le licenciement, pendant votre congé. C’est pourquoi, il est conseillé de confirmer votre grossesse auprès en votre employeur en lui envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception. Dans ce courrier, il faut préciser les dates du début et de fin de votre congé maternité, accompagné d’un certificat du médecin prouvant votre grossesse.

D'autres démarches sont à prévoir.. pour tout savoir, rendez vous ici!

Que faire pendant mon votre congé maternité?

Profitez de votre congé pré-natal pour organiser la venue de bébé : la chambre, ses affaires, les valises pour la maternité, le faire-part... 

Et surtout reposez-vous, chouchoutez-vous jusqu'à ce que bébé pointe le bout de son nez.